Banner

L’Eglise catholique au Bénin, après plus de 150 ans d’évangélisation continue et extensive, célébrée joyeusement le 18 avril 2011, est appelée à se doter des moyens nécessaires au financement de sa mission. Le Fonds Catholique de Solidarité s’inscrit dans la dynamique d’auto-prise en charge de l’Eglise catholique au Bénin. Il s’agit, pour nous, de compter sur nos propres ressources et nos efforts qui ont leur source en Dieu.

 

poster solidarite

 

FONDS CATHOLIQUE DE SOLIDARITE
POUR UNE AUTO-PRISE EN CHARGE DE L'EGLISE CATHOLIQUE AU BENIN

 

I – Le Fonds Catholique de Solidarité, l’affaire de tous  

Le Fonds Catholique de Solidarité est une collecte annuelle de fonds à l’échelle nationale. C’est à la session plénière ordinaire de Janvier 2016, que les membres de la Conférence Episcopale du Bénin, se penchant à nouveau sur les questions budgétaires, les multiples tâches d’ensemble et les défis importants de solidarité, ont pris la décision d’instituer le FONDS CATHOLIQUE DE SOLIDARITE. Ce Fonds se veut le fruit des efforts des « fidèles du Christ » sans oublier les « personnes de bonne volonté » qui voudraient contribuer à la mission de l’Eglise.

Il est utile de préciser que le terme « Fidèles du Christ » désigne tous les baptisés : les Evêques, les prêtres, les diacres, les religieux, les religieuses, les séminaristes, les femmes et hommes laïcs. En raison du principe d’égalité de tous les fidèles du Christ, en ce qui concerne la dignité et l’activité, il est heureux que le Fonds Catholique de Solidarité soit un lieu d’expression de leur communion dans la charité et de leur collaboration à l’édification du Corps du Christ (Cf. Code de Droit Canonique, Can. 208). Par sa participation libre et spontanée à la collecte de ce fonds, chaque fidèle se constitue en pierre vivante de la construction du Corps du Christ qu’est l’Eglise. L’Eglise enseigne qu’il est un devoir sacré pour les fidèles de subvenir aux besoins de l’Eglise, en apportant généreusement leur contribution. (Cf. Code de Droit Canonique, Can. 222 § 1).

Du fait que l’action sociale et caritative de l’Eglise catholique s’oppose à toute discrimination fondée sur la religion, l’ethnie et la condition sociale, mais est plutôt accessible et bénéfique à tous en matière de culte divin, d’éducation, de santé, de promotion des droits humains, de justice sociale, d’œuvres de développement, alors toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, peuvent participer au Fonds Catholique de Solidarité. Ils y sont instamment et affectueusement invités, en particulier les membres des autres confessions chrétiennes, des communautés musulmanes, des religions traditionnelles africaines, sans oublier les sympathisants de l’Eglise, puis les autres sœurs et frères en humanité.

Si le Fonds Catholique de Solidarité paraît une nouveauté au Bénin, plusieurs Eglises en connaissent déjà la réalité. On pourrait citer tout près de nous, la Côte d’Ivoire.

 

Vidéo du Fonds Catholique de Solidarité

II – Le Fonds Catholique de Solidarité, une dynamique d’auto-prise en charge

L’Eglise catholique au Bénin est en pleine expansion. Chaque année, le nombre des fidèles ne cesse de croître. Cet accroissement du nombre des fidèles est un légitime motif d’action de grâce à Dieu, Maître de la moisson. Mais force est de remarquer que les besoins et les charges ne cessent d’augmenter, dans un contexte marqué par la diminution drastique des aides extérieures. La motivation qui a suscité l’institution d’un Fonds Catholique de Solidarité, par la Conférence Episcopale du Bénin, est donc basée sur sa prise de conscience renouvelée de l’ampleur sans cesse grandissante des implications économiques et financières de ses responsabilités en tant qu’institution ecclésiale de représentation nationale.

L’Eglise catholique au Bénin, après 150 ans d’existence, célébrée joyeusement le 18 avril 2011 est appelée à se doter des moyens nécessaires au financement de sa mission. Le Fonds Catholique de Solidarité s’inscrit dans la dynamique d’auto-prise en charge de l’Eglise catholique au Bénin. Il s’agit, pour nous, de compter sur nos propres ressources et nos efforts qui ont leur source en Dieu.

 

III – Le Fonds Catholique de Solidarité en harmonie avec la mission de l’Eglise

 

Il y a beaucoup de cotisations en fonction des activités, des besoins et des œuvres communes au sein de l’Eglise qui est la Grande Famille de Dieu dont nous sommes membres. Mais une opération financière de cette envergure n’est pas habituelle dans la pratique de notre Eglise. Certains auraient voulu voir l’Eglise faire la promotion d’une campagne d’Evangélisation sur les médias et non celle d’une collecte de fonds. Mais il est assez simple de comprendre que l’Eglise a besoin de fonds pour organiser les campagnes d’Evangélisation tout comme pour construire de nouvelles églises ou des infrastructures socio-communautaires. Le Code de Droit Canonique (Droit de l’Eglise catholique) donne aux diocèses la faculté de se fédérer pour un fonds commun élargi au niveau de la Conférence des Evêques (Cf. can. 1274 § 4). On a besoin de s’unir pour relever certains défis d’envergure. L’Eglise ne trahit aucunement sa mission en organisant une grande collecte de fonds. Elle a besoin de moyens matériels et financiers pour s’acquitter de sa mission primordiale d’annonce de la Bonne Nouvelle à toutes les nations et de témoignage de l’Amour de Dieu révélé en Jésus-Christ. L’Eglise recherche les moyens matériels pour financer ses œuvres sociales et caritatives destinées à redonner à tout homme sa dignité de fils de Dieu.

 

IV – Le Fonds Catholique de Solidarité pour quelles destinations ?

La mobilisation de Fonds permettra de financer globalement les objectifs et fins de l’Eglise que sont : l’organisation du culte public, la provision de l’honnête subsistance du clergé et des autres ministres, le déploiement des œuvres d’apostolat, puis l’intensification particulière des actions caritatives et sociales. Mais de façon spécifique, des objectifs précis seront fixés à chaque édition. Celle de 2016 qui est aussi la toute première servira à :

1- organiser des œuvres caritatives et sociales spécifiques,

2- financer des projets diocésains tels que les lieux d’accueil, de rencontre ou de rassemblement en faveur des enfants, des jeunes, des familles, des mouvements et associations, sans oublier le projet de Maison de retraites des prêtres âgés ou invalides et également les projets propres aux paroisses.

3- renforcer le soutien aux sept Petits et Grands séminaires dans les domaines de la formation, du fonctionnement, de la réhabilitation des infrastructures et des nouveaux travaux de construction.

4- continuer les vastes travaux du Complexe scolaire Cardinal Bernardin GANTIN à Agblangandan,

5- financer le fonctionnement du Secrétariat Général de la CEB ainsi que les activités des commissions épiscopales et les projets particuliers de la Conférence Episcopale.

 

V – Le déroulement de la collecte du Fonds Catholique de Solidarité

La collecte du Fonds Catholique de Solidarité se fera dans toutes les paroisses des dix diocèses du Bénin, sous la supervision de chaque Evêque diocésain, avec la collaboration des économes diocésains, la sensibilisation des curés et administrateurs paroissiaux et la mobilisation des femmes et hommes laïcs associés. La collecte de Fonds se déroulera sur trois volets :

1- La souscription individuelle de 500 F CFA au moins sur les carnets contenant des souches à renvoyer au siège de la CEB, ainsi que la souscription de soutien sur des carnets spéciaux par des sponsors volontaires ou pressentis.

2- La quête instituée par la CEB à la vigile de Pentecôte et au Jour de Pentecôte dans toutes les paroisses, stations secondaires et chapelles ouvertes au culte public.

3- La grande mobilisation télévisuelle de fonds à travers l’organisation d’un Téléthon, le dimanche 15 mai 2016, Grande Fête de la Pentecôte.

Enfin, sur recommandation expresse du Conseil Permanent de la Conférence Episcopale du Bénin, l’ensemble des opérations sera coordonné par un Comité conjoint du Secrétariat Général de la CEB et du Bureau de l’Amicale des Volontaires de l’Eglise Catholique au Bénin (AVECATH).

 

VI – Un appel pressant pour la réussite de l’édition 2016 du Fonds Catholique de Solidarité

Rappelons-nous combien les premières communautés chrétiennes, remplies d’allégresse, affirmaient la vitalité de leur foi en contribuant gratuitement à la mise en commun de leurs ressources matérielles et financières, pour témoigner d’une fraternité et d’une communion agissantes.

A cet égard, les exhortations de saint Paul Apôtre et tant d’expériences humaines et religieuses sont dignes de foi et ont montré combien de nombreux bienfaits divins résultent des gestes de générosité du cœur (Cf. 2 Co 9, 6 – 15).

C’est pourquoi je lance un appel pressant et joyeux à tous les fidèles du Christ, aux croyants et aux personnes de bonne volonté, afin qu’ils s’engagent dans une action solidaire et joviale en faveur d’une vaste mobilisation de collecte pour le Fonds Catholique de Solidarité.

Pour que notre pays et l’Eglise s’en trouvent grandis, poursuivons l’accomplissement du bien sans relâche et faisons nôtre le témoignage concret selon lequel « il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Ac 20, 35).

 

 
   

 

Père Eric Oloudé OKPEITCHA,

Directeur de la Cellule de Communication

de la Conférence Episcopale du Bénin

VATICAN
Barre titre
EGLISE D'AFRIQUE
Barre titre
LES DIOCESES ET INSTITUTIONS
Barre titre
LES VIDEOS
Barre titre