Banner

 

« La prière intérieure » est une œuvre du Père Henri CAFFAREL. Parue aux éditions l'Épiphanie à Kinshasa (Congo), elle est subdivisée en six chapitres et court sur 207 pages. Elle donne de précieuses indications à celui qui voudrait s'initier à la pratique de l'oraison.

 

 

images

Le Père Henri Caffarel est prêtre du diocèse de Paris ;
il est le fondateur des Equipes Notre-Dame  mouvement de spiritualité conjugale.on.

La prière intérieure, appelée encore l’oraison, est la prière du cœur. Elle est un échange d'amour entre Dieu et l'homme. Elle implique une conviction inébranlable de la présence de Dieu. Et c'est d'ailleurs ce qui propulse l'homme à rencontrer Dieu. Ce désir foncier trouve son accomplissement dans une intense activité d'amour qu'est l'écoute de Dieu. Elle constitue une nécessité vitale. C’est ce que le Père Henri Caffarel tente de nous montrer dans son ouvrage. Selon lui, il est nécessaire d'aller à l'oraison avec la certitude inébranlable que Dieu nous attend. Du coup, il faut être avide de découvrir peu à peu les "insondables richesses du Christ". Puisque l'oraison n'est pas une affaire d'attention, ni de sensibilité, ni d'activité intellectuelle. Ce qui compte avant tout, c'est l'intention profonde, l'orientation de notre volonté. Dès lors, nous devons aimer contempler les perfections divines pour que se développent en nous les grandes attitudes fondamentales de la prière. Le Père Caffarel nous montre comment l'oraison est le moment privilégié pour prendre conscience de notre misère et nous offrir à la tendresse de Dieu. Pour lui, le sentiment de totale impuissance à l'oraison n'est pas nécessairement l'effet du péché. Il peut être permis par Dieu pour nous amener à découvrir et à accepter notre pauvreté radicale. Ainsi, le déploiement de notre misère au regard de Dieu est également une prière. Faire donc l'oraison ne consiste pas à "fabriquer" une prière mais à rejoindre au fond de nos cœurs le Christ priant.

L’exercice de l’oraison n’est pas chose facile. D’ailleurs beaucoup démissionnent après avoir à peine commencé. Une foi engourdie et assoupie et le manque d'amour du prochain peuvent rendre difficile l’oraison. Le Père CAFFAREL montre comment dans cette prière, l'Esprit de Dieu réalise progressivement en nous la sérénité et l'harmonie, puisque l'homme qui prie est une forteresse imprenable. Il émane de lui une mystérieuse et puissante énergie qui tient à distance et en respect les forces du mal environnantes.

Le Christ nous apprend que sans Dieu, nous ne pouvons rien faire. Il est plus que jamais urgent de recourir à Dieu par le biais de l’oraison afin de découvrir le sens de notre vie, de recevoir la force nécessaire pour répondre aux exigences qui caractérisent notre monde actuel. La lecture de ‘’La prière intérieure’’ du Père CAFFAREL nous aidera dans cette pratique de l’oraison.

 

Quelques citations de l'œuvre.

1- « Et le péché reconnu, avoué, désavoué, n'est déjà plus le péché mais seulement la misère appelant la très douce miséricorde du Père. » p.87

2- « La qualité de notre prière se mesure à la qualité de notre adhésion à l'activité priante de l'Esprit en nous. » p.130.

3- « La purification des âmes d'oraison se ferait beaucoup plus vite si elles se livraient ainsi à la main de Dieu qui est pressée d'émonder sa vigne afin qu'elle porte un fruit plus abondant et savoureux. » p.168.

 

Présentation de BONOU Augustin,

Philosophat Saint Paul de Djimè.

VATICAN
Barre titre
EGLISE D'AFRIQUE
Barre titre
LES DIOCESES ET INSTITUTIONS
Barre titre
LES MÉDIAS 
Barre titre