Banner

 

 

9782840243465

 

Les miracles de Marie dans la vie de saint Jean-Paul II est une œuvre de Wincenty LASZEWSKI, publiée en 2009 aux éditions des Béatitudes. Tout comme l’indique le titre, il relate les diverses interventions miraculeuses de la Vierge dans la vie de saint Jean-Paul II et ne manque pas de réveiller au passage chez le lecteur la dévotion mariale.

Voici enfin le mois de notre Maman chérie disait Saint Maximilien Marie Kolbe, quand le mois de mai se pointa à l’horizon. Ce mois de mai est appelé mois de Marie non parce que

Marie y accomplit des miracles mais surtout à cause des apparitions de Marie aux trois pastoureaux Jacinthe, François et Lucie à Fatima. Qu’on le veuille ou non, Marie est la seule à qui Dieu confia la charge d’intercéder pour le monde, « car Dieu l’a voulu ainsi » selon Sœur Lucie, la voyante de Fatima.

En présentant ici les miracles de Notre-Dame de Fatima dans la vie de Jean-Paul II nous voulons vous faire découvrir l’importance de la spiritualité mariale. Il faut reconnaitre que le pontificat de Jean-Paul II a été marial et « marial de Fatima ». De plus, c’est comme si la Sainte Vierge a voulu que par lui, réussisse la consécration de son cœur Immaculé au monde et que par lui, le monde puisse reconnaitre ces messages révélés aux trois pastoureaux à la Cova da Iria. Tout commença le 18 mai 1920 par la naissance du futur Pape, jour de la commémoration de Notre-Dame de Bonport (France). Cette commémoration n’est-elle pas un signe révélateur de son abandon total à la Sainte Vierge et qui lui aurait valu la sainteté ?

La dévotion du futur Pape commença là et s’accroîtra à l’âge de 25ans lorsqu’il s’imprégna du Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort. C’est d’ailleurs de là qu’il tira sa devise « totus tuus ». Ainsi reçut-il «la Sainte Vierge comme sa propriété ». Son voyage sur Vatican pour l’élection du nouveau Pape à la mort de Jean-Paul I fut l’occasion d’un miracle. L’auteur rapporte que lorsqu’il passa par la porte d’Airain les horloges sonnaient l’heure limite pour l’arrivée de tous les cardinaux. Ce conclave qui commença le 13 octobre jour de l’anniversaire de la dernière apparition de Marie à Fatima finit le 16 octobre avec l’élection de Jean-Paul II. On y voit l’action de la Vierge de Fatima. Nonobstant sa fervente dévotion, « l’esclave de Marie », n’en était pas aussi conscient.

Le 13 mai 1981 à 17h17min, se produit un autre miracle remarquable. En effet, le turc Mehmet Ali Agca tira deux balles sur le Pape : l’une atteignit son coude et l’autre traversa ses entrailles en zigzagant sans toucher les organes vitaux. Le professeur Francesco Crucitti la nomme « la danse de la balle » ou « le ralentissement de temps ». Car témoignait-il, c’était comme s’il y avait une main invisible à l’intérieur qui guidait la balle et ralentissait le temps de sa traversée. Cependant Jean-Paul II ne sut pas immédiatement décrypter ces « signes des temps ». Il a fallu que le professeur Turowski constate cette coïncidence de date pour que le Pape s’intéressât aux faits de Fatima. Après qu’il s’en soit imprégné, il voulut que l’Eglise entière développe une dévotion mariale en l’honneur de Notre-Dame de Fatima. Lui-même d’ailleurs lui accorda une importance exceptionnelle en se mettant sous sa protection. Et comme l’affirme le cardinal Joachim Meisner « Notre-Dame de Fatima est le mystère de Vie du Saint-Père. C’est pourquoi Fatima se trouve à Rome, au centre de l’Eglise catholique ». A vous donc « priez la Sainte Vierge avec toute l’ardeur dont vous êtes capable ! Sentez sa présence » comme le dit Jean-Paul II.

 GUERA Maxime,

Séminariste du Diocèse de N’dali
Philosophat Saint Paul de Djimè (Bénin)

 

Œuvre étudiée : Wincenty Laszewski, Les miracles de Marie dans la vie de Jean-Paul II, Edition des Béatitudes, Paris, 2009.

VATICAN
Barre titre
EGLISE D'AFRIQUE
Barre titre
LES DIOCESES ET INSTITUTIONS
Barre titre
LES MÉDIAS 
Barre titre